L’oeil et la Vision

L’œil sain permet une vision nette des images dans différentes distances en s’adaptant aux changements de l’intensité de la lumière.

Le processus de la vision est complexe et peut se diviser en différentes étapes. Dans la première étape, la lumière rentre dans l’œil en traversant tous les organes transparents : la cornée, el humeur aqueuse, le cristallin et el humeur vitrée. Ces structures sont responsables que les rayons de soleil qui pénètrent dans l’œil focalisent dans un même point de la rétine, plus concrètement la macula, afin de former une image nette. L’image formée apparaît inversée.

La rétine est chargée de transformer les signaux lumineux en impulsions nerveuses. Celles-ci passent par le nerf optique pour arriver au cortex cérébral et ainsi créer une image unique formée grâce aux yeux. C’est au niveau du cortex où s’interprètent les impulsions et où se constitue l’image d’une forme correcte. Il est très important de recevoir d’une façon appropriée les deux images nettes des yeux pour que celles-ci se fusionnent et ainsi puissent obtenir une vision en trois dimensions.

El ojo y la visión

La structure responsable de régler la quantité de lumière est la pupille. Avec une forte intensité de lumière, elle se contracte (myosis) ; par contre avec peu de lumière elle se dilate (mydriase).

Pour que le procès de la vision fonctionne, il est nécessaire que d’autres conditions visuelles entrent en jeux correctement, comme la accommodation du cristallin (pour voir nettement les objets autant de près comme de loin), la vision chromatique et l’adaptation à l’obscurité (grâce aux cônes et aux bâtonnets situés sur la rétine), ou la vision binoculaire (quand les yeux travaillent ensemble afin d’obtenir une image en trois dimensions).

Il est important que l’équilibre se maintienne entre toutes ces structures pour acquérir une vision nette. Alors, on parle de l’emmétropie. Au moment où la vision devient floue c’est parce que l’un de ces systèmes n’aboutit pas au résultat espéré et alors rentre en jeux le dénommé défaut réfractif ou amétropie.