Implants intraoculaires multifocaux

Public objectif

Avec les implants monofocaux standards, après une chirurgie de la cataracte, il est possible d’avoir une bonne acuité visuelle de loin mais pas de près. C’est pouiquoi qu’il sera nécessaire d’utiliser des lunettes de lecture, ce qui provoque une certaine insatisfaction des patients.

L’implant multifocal est idéal pour toutes ces personnes qui désirent avoir une bonne acuité visuelle à toutes les distances, aussi bien de loin que de près. Avec cette solution les patients peuvent y voir sans besoin de lunettes pour conduire, faire du sport, regarder la télé, être sur l’ordinateur, coudre ou lire. La sélection de ce type d’implant dépend de chaque patient et de l’expérience de l’ophtalmologue car il existe différents modèles et fabricants qui peuvent être idéaux pour différentes situations.

Types et fonctionnement des implants intraoculaires multifocaux

IMPLANTS INTRAOCULAIRE REFRACTIFS

Les implants intraoculaires réfractifs possèdent une optique avec différentes puissances réparties en différentes zones.

Design de l’optique d’un Implant Intraoculaire Multifocal (allaboutvision.com)
Design de l’optique d’un Implant Intraoculaire Multifocal (allaboutvision.com)

Un exemple de ce type d’implant est l’AMO ReZoom. Il permet une bonne vision de loin mais le rendement entre la distance intermédiaire et de près, est variable. La zone centrale de l’implant est réalisée pour y voir de loin. A continuation se trouve une zone adaptée pour y voir de près et ainsi de suite. Les zones de près – de loin s’interposent. La pupille joue un rôle important dans ce design et peut arriver à être un inconvénient. Si la pupille se contracte trop, la zone la plus touchée sera la centrale provoquant que la vision de loin sera bonne contrairement à celle de près.

D’une autre part, il y a plus de possibilités de subir des halos et d’éblouissements avec ce type d’implant contrairement à un diffractif. Le pourcentage de réussite est élevé et les résultats sont satisfaisants.

IMPLANTS INTRAOCULAIRES MULTIFOCAUX TRIFOCAUX

Un implant trifocal possède des anneaux concentriques avec différentes puissances de réfraction qui redirigent la lumière a trois foyers différents : vision de loin, intermédiaire et de près. L’implant possède une puissance de base calculée pour la vision lointaine et les anneaux correspondants se situent sur sa périphérie. A continuation se trouvent les anneaux pour la distance intermédiaire qui ont environ 1,66D de plus afin de pouvoir focaliser. Finalement, les anneaux qui se trouvent plus au centre sont ceux qui se chargent de la vision de près et possèdent aux alentours de 3,33D de plus que la réfraction de loin.

C’est une optique développée pour ne pas dépendre de la taille pupillaire, fonctionnant quand la pupille est contractée (lumière forte) comme décontractée (lumière faible).

Les implants actuels sont asphériques, ils ont été conçus pour minimiser les effets optiques subis après la chirurgie comme les halos ou éblouissements, et pour améliorer la vision nocturne.

C’est une option de traitement qui permet obtenir une bonne acuité visuelle a toutes les distances et par conséquence, ne plus dépendre de lunettes. Il peut être implanté lors d’une chirurgie de la cataracte mais aussi lors d’une chirurgie réfractive de cristallin transparent.

IMPLANTS INTRAOCULAIRES MULTIFOCAUX DIFFRACTIFS

Implant intraoculaire Multifocal
Implant intraoculaire Multifocal

Dans un implant diffractif il existe différentes zones avec différentes puissances de réfraction. Il possède une série d’anneaux concentriques qui forment un « réseau de diffraction ». Cette caractéristique optique possède la capacité de diriger les rayons lumineux vers deux types de foyers séparés : un pour de loin et un pour de près.

Dans ce type d’implant la lumière arrive sur toute la superficie de l’implant, ne tenant pas compte de la taille de la pupille. Il peut provoquer éblouissement la nuit pendant la conduite ainsi que produire des halos.

Faisceaux lumineux dans un implant Multifocal
Faisceaux lumineux dans un implant Multifocal

Sur ce graphique se montrent les différentes zones avec les différentes puissances de réfraction. Au centre, les rayons se focalisent plus près de l’implant (puissance majeure) et dans le secteur extérieur, ils se focalisent plus loin (puissance mineure).

IMPLANTS DIFFRACTIFS APODISES:

Les implants multifocaux diffractifs apodisés possèdent deux zones.

lente-intraocular-multifocal-apodizada-1

La première est la centrale où se trouve la zone d’apodisation. Cela signifie que dans cette zone se trouvent les étapes concentriques de différentes hauteurs, qui décroisent du centre vers la périphérie. De cette façon l’implant est diffractif. C’est une technologie qui arrive à distribuer la lumière vers différents points de focalisation, aussi bien de loin que de près, d’une manière optimale, ne dépendant pas de conditions lumineuses.

La deuxième zone se trouve sur la périphérie de l’implant, entourant la zone d’apodisation. Cette zone se charge de la vision de loin et dirige les rayons de lumière vers un foyer lointain.

Cette technologie est brevetée par l’implant AcrySofMR IQ ReSTORMR.lente-intraocular-multifocal-apodizada-2. Si l’on compare ce dernier avec d’autres implants, son objectif est de réduire au maximum l’inconfort visuel qui puisse apparaître après une chirurgie de la cataracte en plus d’obtenir une bonne qualité d’image.

 

IMPLANTS INTRAOCULAIRES MULTIFOCAUX ASYMÉTRIQUES:

Implant Intraoculaire Multifocal Asymétrique (Oculentis.com)
Implant Intraoculaire Multifocal Asymétrique (Oculentis.com)

Tous les implants multifocaux disponibles sur le marché ont été conçus sous le concept de symétrie de rotation : réfractifs, diffractifs ou diffractifs apodisés.

Ils se composent de cercles ou zones concentriques qui permettent la vision de loin et de près de manière alternée.

Il existe un tout nouveau concept d’implant multifocal qui contient une zone asphérique et symétrique pour une vision de loin avec aussi une zone pour la vision de près. C’est-à-dire, c’est un implant avec des changements dans le rayon de courbure afin de s’adapter aux différentes distances.

De cette façon on évite les sauts d’image qui peuvent être fréquents dans d’autres types d’implants. C’est un avantage car le concept optique fonctionne indépendamment de la taille de la pupille.

IMPLANTS INTRAOCULAIRES MULTIFOCAUX TORIQUES:

Implant Intraoculaire Multifocal Torique
Implant Intraoculaire Multifocal Torique (alcon.com)

Jusqu’à récemment, on ne pouvait pas corriger la fatigue visuelle et l’astigmatisme en même temps pendant une chirurgie. Il n’existait pas d’implants multifocaux qui se chargeaient de découvrir tous les besoins en même temps. Actuellement, les patients ayant de l’astigmatisme peuvent aussi devenir indépendant des lunettes. C’est une solution très récente qui confirme les grands progrès qui existent de nos jours sur le marché. Ces implants offrent la possibilité de corriger en même temps la fatigue visuelle et l’astigmatisme. Ainsi donc, les patients peuvent avoir une bonne vision à toutes les distances. En plus de nos jours, les implants se fabriquent avec un design asphérique, cherchant à réduire au maximum l’aberration asphérique et à améliorer l’acuité visuelle lors de conditions nocturnes. Ces implants sont effectifs quand l’astigmatisme cornéen est supérieur à une dioptrie.

L’optique multifocale de cet implant peut avoir différentes caractéristiques. Il existe des designs réfractifs, diffractifs apodisés ou même avec les mêmes caractéristiques qu’un implant asymétrique. Le résultat est un grand champ de vision à toutes les distances.

Avantages et inconvénients des implants intraoculaires multifocaux.

Les implants multifocaux sont, de nos jours, moins invasifs et avec le temps, le cerveau possède la capacité de réduire les phénomènes optiques secondaires. Cependant, vivre sans porter de lunettes est, pour la plupart des patients, plus important que les petits désavantages optiques qui apparaissent après la chirurgie. Certaines activités qui doivent être faites avec le port de lunettes (lire, coudre ou utiliser l’ordinateur) peuvent continuer â être réalisées normalement après une chirurgie avec implant multifocal. Les personnes, qui dans ce sens, sont exigeantes, sont de bons candidats pour son implant. De toute façon il faut tenir en compte que le port de lunettes sera nécessaire en cas de tâches précises et ponctuelles en vision de près.

Dans certains cas, selon l’implant et du résultat post-chirurgie, il est possible l’apparition de petits effets secondaires comme les éblouissements, la perception d’halos ou l’augmentation des aberrations. Cependant avec le temps, le système neurologique s’habitue à cette nouvelle situation et le patient s’y habitue. L’adaptation varie selon la personne et peut durer quelques mois. Par contre, pour atteindre une adaptation totale, il sera nécessaire que les deux yeux aient été opérés dans des conditions similaires et avec le même type d’implant.

Il est possible, dans le cas d’avoir une réfraction résiduelle, que l’on ait le besoin de refaire une correction extra. Votre ophtalmologue vous recommandera une chirurgie au Lasik, un implant additionnel (ou Add-On) ou bien la réalisation d’incisions limbiques afin de corriger l’astigmatisme résiduel.